8 Rue des Déportés

Contenu de la page : 8 Rue des Déportés

A Noyon (Oise), entre le Boulevard Carnot et les rues Marceau et des Déportés, un projet d’immeuble résidentiel a motivé la réalisation d’un diagnostic archéologique en 2005. Les terrains concernés se localisent au sud-est de la ville, immédiatement à l’extérieur du site urbain ancien.


Au XIIe siècle, la parcelle concernée n’est pas englobée dans le périmètre du nouveau rempart mais elle se situe juste au voisinage de l’abbaye Saint-Eloi, ce qui pouvait supposer des vestiges à partir du haut Moyen Age. D’autre part, il convenait de déterminer si le fossé et le mur d’escarpe de la citadelle du XVIe siècle pouvaient être mis au jour sur cette parcelle.

Les six sondages réalisés ont révélé de nombreux vestiges stratifiés, maçonneries de calcaire et de briques, sols construits, en bon état de conservation, mais aucun ne paraît antérieur au XIXe siècle (sondages 100, 200, 300, 500).



Quelques tessons médiévaux résiduels témoignent toutefois d’une occupation de cette période, localisée encore plus à l’est, en bordure immédiate de la rue des Déportés (sondage 200). La stratification révèle surtout des remaniements constants, si bien que les remblais successifs montrent un mobilier très mélangé et ne permettent pas de comprendre l’occupation du site. Cependant les murs et les sols mis au jour sont à rattacher, pour la plupart, à des bâtiments antérieurs à ceux de l’entreprise Brézillon.