Abords de la gare

Contenu de la page : Abords de la gare

La ville de Noyon entreprend de réaménager les abords de la gare. Les voiries et les réseaux sont remis à neuf, des parkings sont restructurés et agrandis et une piste cyclable est créée.

Le quartier de la gare se situe dans un secteur très riche de l’histoire noyonnaise. La présence de la voie romaine Amiens Soissons (portion de la Via Aggripa), de l’abbaye St Eloi au Moyen Age et de la citadelle du XVIe siècle ont motivé la prescription d’un diagnostic archéologique par le Service Régional de l’Archéologie (SRA). C’est le service archéologique de Noyon qui réalise le diagnostic archéologique qui se déroule en 4 tranches d’octobre 2012 à juillet 2013.

Les résultats obtenus ont confirmé et précisé les informations connus par les sources historiques. Aucun vestige gallo-romain n’a été mis au jour, mais des tronçons de voirie reprenant l’axe de la voie romaine aux périodes postérieures ont été observés dans différents secteurs. Aucune trace du premier Moyen Age n’a été découverte et l’abbaye St-Eloi pour cette époque reste inconnue. En revanche, l’abbaye du XIIe siècle a été dégagée dans de nombreuses tranchées. Les plans connus ont pu être affinés et un soin particulier a été porté à l’observation des méthodes de constructions et des stratigraphies environnantes.

Une petite partie d’un cimetière lié à l’abbaye a en outre été mis au jour. Si la structure de la citadelle moderne n’a pas pu être comprise grâce à cette opération, les fossés remblayés ont clairement été détectés et des éléments de sols médiévaux réemployés attestent de la réutilisation de l’abbaye et de ses matériaux lors de l’aménagement de la place forte. Les structures et les couches plus récentes témoignent de l’utilisation comme jardin de ce secteur avec quelques constructions éparses, l’ensemble ayant été considérablement détruit et remanié par le la première guerre mondiale et la Reconstruction.