"Au-dessus de Jonquoy"

Contenu de la page : "Au-dessus de Jonquoy"

En 2007, au lieu-dit « Au-dessus du Jonquoy », en périphérie sud-est de Noyon, la réalisation d’un projet de lotissement pavillonnaire a été précédée d’un diagnostic archéologique. Deux sites sont connus à proximité immédiate : un gisement de faune préhistorique et de mobilier lithique acheuléen mentionné en 1924 ; le site n° 3 sur le tracé de la RN 32, fouillé dans les années 1990.


Le diagnostic a remis au jour la plate-forme d’une voie ferrée opérante dans le premier tiers du XXe siècle. Elle permettait le transport de graviers siliceux extraits sur la commune voisine de Morlincourt, à la Grévière, jusqu’à la gare de Noyon.

Section de voie ferrée présentant une partie de la plate-forme de sablon et des empreintes des traverses comblées des scories du ballast













Squelette d’équidé en cours d’excavation

Les autres structures et le mobilier sont directement liées aux combats de la Première Guerre mondiale : tirs d’artillerie, charnier de chevaux. A noter que la voie ferrée sert de repère tactique lors de l’offensive française d’août 1918. Le secteur est à nouveau un théâtre d’opération le 5 juin 1940 lors de la défense de la gare de Noyon contre les Allemands.