Economies d’énergie

Contenu de la page : Economies d’énergie

Afin de réduire sa consommation d’énergie, la Ville a décidé de remplacer l’éclairage des rues du centre-ville à travers la mise en place de lampes sodium basse consommation.
Cette nouvelle installation émet une lumière orangée qui consomme moins et éclaire plus (passage d’une ampoule 250 watts à une ampoule 150 watts sodium). De plus, la perception de cet éclairage par l’œil est beaucoup plus douce et produit une lumière soyeuse plus discrète au niveau des fenêtres des habitations.

Illuminations de Noël et feux tricolores

illuminations de Noël-PNG-1 Mo
illuminations de Noël

Depuis 2008, chaque année, la Ville poursuit le renouvellement des guirlandes lumineuses dans le cadre des illuminations de Noël. Afin de veiller à limiter les dépenses en électricité, l’ensemble des nouvelles guirlandes lumineuses sont dotées de LED à basse consommation d’énergie. Ainsi, en 2007, les guirlandes installées rue de Paris consommaient 33 915 watts. Toujours sur le même nombre de câbles (19 câbles dans la rue de Paris), les guirlandes installées en 2008 et 2009 consommaient 6 308 watts, soit plus de 5 fois moins. Autre exemple : la rue St Eloi, avec 23 câbles, consommait 13 800 watts en 2007 et n’en consomme plus que 1 150 à ce jour. Enfin, le centre-ville n’est plus le seul à être illuminé. Les différents quartiers de la ville sont progressivement embellis avec de nombreuses guirlandes lumineuses, en rouge et blanc, couleurs de l’évènement phare de chaque fin d’année : Noyon Rouge et Blanc.
Par ailleurs, tous les nouveaux feux tricolores installés sont équipés de feux à leds entraînant une diminution de la consommation des énergies.

Démarche d’économies d’énergie pour les bâtiments municipaux

Travaux économies d
Travaux économies d’énergie bâtiments municipaux

Depuis 2008, une démarche d’économies d’énergie a également été menée pour les bâtiments municipaux : installation de thermostatiques sur les radiateurs, travaux de rénovation de toitures de bâtiments communaux, systèmes de doubles vitrages, etc. Des efforts qui ont permis de réduire la facture. Une rationalisation des bâtiments a également été mise en oeuvre : regroupement des différents services (création de l’Espace Jaurès regroupant la Police municipale, le CCAS, le service de la Politique de la ville et le service des Sports et de la vie associative) et revente de certains bâtiments.

A noter

La généralisation de l’éclairage public entraîne une nouvelle forme de nuisance environnementale, récemment reconnue lors du Grenelle de l’environnement : la pollution lumineuse.
La lumière artificielle affecte les écosystèmes en estompant de plus en plus l’alternance du jour et de la nuit. Cet éclairage souvent excessif et inutile est également source de gaspillages et alourdit la facture énergétique.