Tribune libre

Contenu de la page : Tribune libre

MAJORITE
Liste Noyon en mouvement avec Patrick Deguise

Vous avez été nombreux à nous questionner sur les absences de réponses aux sollicitations d’un journaliste du Courrier picard basé à Noyon, concernant les sujets communaux. Aussi, pour ne pas laisser le doute planer, une clarification s’impose. Depuis plusieurs années, l’information traitée dans les colonnes locales est dénuée de toute objectivité. Au prétexte avoué que pour vendre du papier, ce journaliste n’hésite pas à employer régulièrement des titres accrocheurs, exagérés qui ne reflètent pas la réalité. Ce traitement de l’information projette une mauvaise image sur notre ville lorsque nos voisins lisent cette presse. Un traitement délétère que nous ne retrouvons pourtant pas dans les publications des autres organes de presse. Sachez, chers lecteurs, que ce choix délibéré de ne plus répondre à ce journaliste nous coûte, tant nous sommes attachés à l’information et à la liberté de la presse. La presse représente en effet un contre-pouvoir nécessaire à notre système démocratique. Nous nous privons donc d’un grand journal local quotidien. Avec des sources non citées, relevant la plupart du temps de l’imaginaire ou de fantasmes de son auteur, ou d’autres provenant de commentaires facebook dont on peut aisément douter de l’objectivité tant les identités peuvent y être dissimulées, nous assistons là à un défilé d’articles négatifs et plein de ressentiments. Nombreux ont été les maires du Pays noyonnais à signer une motion qui a été envoyée au rédacteur en chef du Courrier picard, mais celle-ci est restée sans effet, tout comme plusieurs de nos rencontres.
La Ville de Noyon et le Pays noyonnais demandent simplement à être traités comme les autres villes et territoires de l’Oise et des Hauts-de-France, sans plus, ni moins de considération.
C’est donc face à ce constat qui nuit à la notoriété de la ville et à celle de ses habitants et de son territoire que la Ville et le Pays noyonnais ne souhaitent plus répondre aux sollicitations de ce journaliste aux articles sulfureux, polémiques et irrationnels, d’ailleurs connu comme tel par de nombreux acteurs économiques et institutionnels du territoire. Les Noyonnais valent mieux que ça…

Hubert Fraignac
Premier adjoint au Maire
Facebook : Noyon en mouvement avec Patrick Deguise

OPPOSITION
Liste Pour ma ville

Si l’économie française parvient à aller mieux dans les prochaines années ; pour les Français, dans leur grande majorité, et pour les Noyonnais, c’est une autre histoire. S’ils vont mieux, ce sera d’abord une question de ressenti. Bien sûr, pour ceux qui auront trouvé un emploi, ça ira mieux, mais pour les autres ? Pour les classes moyennes ? les retraités ? les agriculteurs ? Et tous ceux qui sont impactés par une perception d’injustice ? Certains ont espéré que la majorité en place à Noyon, qui est passée du socialisme à En marche d’un coup de baguette magique, mette Noyon sur le rail d’un avenir meilleur. Et pourtant, alors que l’ancienne adjointe de Noyon est devenue députée, et présidente du groupe d’études « voies navigables et transports multimodaux » à l’Assemblée nationale, le siège de la Société du Canal Seine-Nord est attribué à Compiègne, Noyon est recalée ! Aussi le gouvernement vientil de retenir 222 villes pour bénéficier d’un plan de revitalisation sur 5 ans des centresvilles désertés de 5 milliards d’euros. Bravo aux villes de l’Oise qui ont été sélectionnées et déception pour Noyon, encore recalée ! La majorité en place ne pense-t-elle pas qu’il est nécessaire d’améliorer les conditions de vie des Noyonnais et de conforter le rôle moteur de développement du territoire que devrait avoir Noyon ? Sûrement pas puisqu’ils ont voté pour l’extension de la ZAC du Mont Renaud. Et pendant ce temps, l’endettement de la ville enfonce le seuil du raisonnable. Bien sûr, la fiscalité ne saurait constituer un recours selon nous. Et pourtant, la hausse de la CFE a contraint beaucoup de Noyonnais qui travaillent à faire encore des sacrifices. A chaque réunion où nous allons, la majorité nous dit, avec beaucoup d’optimisme que Noyon se porte bien, même très bien. Nous, les Républicains noyonnais, mettons en garde les élus de la majorité à ce qu’un grand écart ne se creuse entre Noyon et d’autres villes environnantes qui ne cessent, elles, de prospérer réellement. Nous sommes convaincus que les Noyonnais méritent une vie plus sereine et cela passe par une autre gestion de la ville, une autre politique..

Sandrine Dauchelle
Conseillère municipale
Conseillère communautaire
lesrepublicainsdunoyonnais@gmail.com
Facebook : lesrepublicainsdunoyonnais

OPPOSITION
Liste Noyon Bleu Marine

Le trafic de drogue se généralise à Noyon !

La presse locale dénonçait il y a quelques jours le développement du trafic de drogue jusqu’en plein centre-ville, dans le quartier de La Poste. Les propos des Noyonnais victimes de cette insécurité grandissante et quotidienne, font état d’une trentaine d’individus, bien identifiés, qui dès 7h00, se répartissent leur stock de vente puis s’installent dans les entrées d’immeubles pour exercer leur talent de vendeurs de mort, mais aussi des intimidations et des agressions physiques sur les résidents. Ce quartier meurt peu à peu à cause du laxisme sécuritaire et judiciaire, conditions pour conserver un semblant de paix sociale. Face à cette situation intolérable, les élus municipaux du Front National réclament qu’une politique sécuritaire accrue et à la hauteur des enjeux soit mise en place pour qu’enfin le trafic de drogue soit éradiqué pour assurer la sécurité des honnêtes citoyens dans l’intégralité de notre ville !

Quelques chiffres…

L’INSEE a publié les indicateurs clés de la région Picardie-Nord-Pas-de-Calais. Cette photographie de l’état de la nouvelle région est catastrophique pour les habitants et accablante pour la majorité LR-UDI, arrivée au pouvoir grâce au retrait de la gauche en 2015.
• Taux de pauvreté : 18,3% (1 million de personnes sur les six de la région vivent sous le seuil de pauvreté
• Taux de surendettement : 12% (45% des dossiers ont pour origine des factures d’énergies)
• Taux de chômage : 11,9%
• Taux d’illettrisme : 5,1% (3,6% au niveau national)
• Seuls 38% des habitants ont consulté un dentiste (moyenne nationale : 41%)
• 29% des 18-25 ans sont sans emploi et sans formation
• 34% des jeunes locataires sont en situation de pauvreté.
Après la gestion de la gauche et aujourd’hui celle des LR-UDI, les Picards ne voient pas venir la sortie du tunnel !

Laurent Guiniot
Isabelle Mareiro
Claude Sadin
facebook.com/noyonbleumarine
noyon@guiniot.fr