Accueil du site > A la une > Covid-19 : Point de situation

Covid-19 : Point de situation épidémique

Contenu de la page : Covid-19 : Point de situation épidémique

SITUATION SANITAIRE DANS L’OISE

Dans les Hauts-de-France, sous réserve de la consolidation des données les plus récentes, sur la période du 2 au 8 octobre, le taux d’incidence (TI) régional est estimé à 31 cas/100 000 habitants, contre 43 cas/100 000 pour le taux national. Il reste stable par rapport à la période d’analyse précédente (25 septembre au 1er octobre). Dans l’Oise, le taux d’incidence (31 cas/100 000 habitants) et les taux de positivité (0,8 %) continuent de baisser légèrement :

A l’échelle des EPCI, seule la communauté de communes de Senlis Sud Oise présente un taux d’incidence encore supérieur à 50 cas pour 100 000 habitants

VACCINATION

État de la vaccination : 80 % des plus de 12 ans ont reçu une première injection dans l’Oise au 7 octobre 2021 :

Les personnes âgées de moins de 50 ans restent sensiblement moins vaccinées que la moyenne nationale :

Rappel vaccinal :

A la suite de l’avis de la Haute Autorité de santé du 5 octobre 20211, le périmètre du public concerné par le rappel de vaccination contre la Covid-19 est étendu aux :

  • Professionnels de santé (*), à l’ensemble des salariés du secteur de la santé et du secteur médico-social, aux aides à domicile intervenant auprès de personnes vulnérables, aux professionnels du transport sanitaire, ainsi qu’aux pompiers, quel que soit leur âge et leur mode d’exercice, compte tenu de leur risque accru d’exposition et d’infection au Sars-Cov-2 par rapport à la population générale, et afin d’assurer la protection des personnes vulnérables qu’ils prennent en charge ;
  • Personnes de l’entourage des immunodéprimés, uniquement chez les adultes âgés de plus de 18 ans. La dose de rappel doit être administrée dans un délai de 6 mois minimum après la complétude du schéma vaccinal initial. Bien que seul le vaccin Pfizer-BioNTech dispose aujourd’hui de l’AMM pour la dose de rappel, la HAS précise que, dans la mesure où les rappels ont débuté avec les deux vaccins à ARNm, au vu des données disponibles, la campagne de rappel peut continuer à s’effectuer avec les deux vaccins à ARNm actuellement disponibles (Pfizer-BioNTech et Moderna), qui peuvent être utilisés indifféremment, quel que soit le vaccin qui a été utilisé pour la primovaccination (Comirnaty, SpikeVax, Astra Zeneca), conformément à l’avis de la HAS du 23 août 2021

(*) : Il s’agit des professions de santé définies par le code de la santé publique :

  • Les professions médicales : médecin, chirurgien-dentiste ou odontologiste, sage-femme ;
  • Les professions de la pharmacie et de la physique médicale : pharmacien, préparateur en pharmacie et préparateur en pharmacie hospitalière, physicien médical ;
  • Les auxiliaires médicaux, aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers : infirmier de soins généraux ou spécialisé, infirmier ou infirmière en pratique avancée, masseur-kinésithérapeute, pédicure-podologue, ergothérapeute et de psychomotricien, orthophoniste, orthoptiste, manipulateur d’électroradiologie médicale, technicien de laboratoire médical, audioprothésiste, opticien-lunetier, prothésiste et orthésiste pour l’appareillage des personnes handicapées, diététicien, aide-soignant, auxiliaire de puériculture, ambulancier, assistant dentaire ;
  • Les conseillers en génétique ;
  • Les biologistes médicaux ;
  • Les professions à usage de titre : Ostéopathes Chiropracteurs Psychologues Psychothérapeutes.

Plus d’informations sur : https://www.hauts-de-france.ars.san...